Stonehenge

Stonehenge
 
Dans son splendide isolement, sur l’étendue plate, herbue et venteuse de la plaine calcaire de Salisbury, à environ 130 Km à l’ouest de Londres, Stonehenge pose bien des problèmes aux curieux et, en dépit de multiples recherches et théories, demeure, depuis des siècles, une énigme.
 
On ne sait même pas qui en furent les constructeurs. Les attributions variées à des Egyptiens, des Phéniciens, des Grecs, des Romains, des druides, des Danois, des bouddhistes, des Hindous, des Maya, des survivants du continent perdu de l’Atlantide ou même des êtres venus d’une autre planète ont toutes été démenties. On estime que la moitié des pierres du monument a disparu, ne laissant dans le sol que des dépressions indiquant leur emplacement; beaucoup d’autres sont renversées et brisées.
 
An aerial view of stonehenge wiltshire england
 
On n’a pas plus réussi à identifier les constructeurs de cet ouvrage qu’a en établir les fonctions exactes. Il est toutefois presque certain qu’il servit un moment de temple, comme beaucoup de monuments préhistoriques qui lui ressemblent.

 

La plus forte concentration de mégalithes (environ 50 000 en tout ) se rencontre en Europe occidentale et en Afrique du Nord, mais plus spécialement en Grande-Bretagne, en Irlande, en France, en Espagne, au Portugal, en Scandinavie et en Algérie. Ces monuments offrent une grande diversité d’aspects. Le plus simple est la pierre dressée, isolée, appelée menhir.
 
Plus complexes sont les groupes de menhirs disposés, soit en cercles ou en demi-cercles, les cromlechs, soit en alignements s’étendant sur des kilomètres. Un troisième type de monument mégalithique est le dolmen qui forme une sorte de chambre fermée, tantôt édifiée à l’air libre, tantôt recouverte d’un tumulus de terre. Stonehenge se rattache à la deuxième catégorie, mais ce n’est nullement ni le plus grand ni même le plus ingénieusement conçu des ouvrages préhistoriques en pierres ou en terre de Grande-Bretagne. Mais il en demeure tout de même qu’il a été le site mégalithique qui a suscité le plus d’intérêts.
 
 
De nos jours, plusieurs attribuent aux mégalithes des forces mystérieuses. Les pierres levées, comme celle de Stonehenge, servirait de conducteurs à un courant inexpliqué, dit énergie tellurique. Certains y détecta des formes d’ultrasons et de radioactivité.
 
En France, on a découvert que les régions où abondent les mégalithes sont également riches en uranium, ce qui expliquerait cette radioactivité. Mais comment expliqué des phénomènes étranges comme des hallucinations que certains subissent proches des mégalithes?
 
Comment expliquer également la décharge électrique que reçu un homme en pointant une antenne métallique façonnée en forme d’ankh (croix antique égyptienne) en direction de Stonehenge? Bien des questions demeurent sans réponses et le seront probablement pour toujours. Qui sait combien de mystère cache ces mystérieux mégalithes.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.