Crops circles

 

 

Les Crop Circles
(Les cercles céréaliers)

un sujet traité magistralement

par http://www.blueman.name/
 

 
 

Qu’est ce qu’un Crop Circle ou Cercle Céréalier  ?

 

Les cercles céréaliers ou « crop circles » sont des formations trouvées en général dans les champs de céréales où les plantes sont trouvées mystérieusement aplaties en formant des figures géométriques, apparaissant soudainement et mystérieusement.

 

Les médias britanniques ont parlé pour la 1ère fois des cercles céréaliers au début des années 80 et ils sont devenus populaires depuis les années 90.

 

Depuis l’évolution de simples motifs circulaires en énormes et complexes formations géométriques, les cercles céréaliers (ou agroglyples) sont un phénomène mondial et, chaque année, de nouveaux rapports arrivent en provenance d'un nombre toujours croissant de pays.

 

Toutefois, la principale concentration de ces événements se trouve dans le sud de l’Angleterre (notamment autour d'anciens sites tels que Stonehenge, Avebury et Silbury Hill).

 

          

 

Longwood Warren, Hampshire, 21 juillet 2001

 

Ces formations apparaissant principalement dans les champs de blé et d'orge (d’où leur nom) mais, depuis quelques années, des formations apparaissent aussi régulièrement dans d’autres types de sols.  Mais des formations ont été aussi découvertes dans le sable, la glace, la terre, l'herbe et la neige. La plus étrange des formations a été aperçue dans un boisé très dense dont le haut des arbres avait été taillé.

 

      

 

Windmill Hill, Wiltshire, 18 juillet 2002

 

          

 

Milk Hill - Alton Barnes, Wiltshire, 17 juin 2003

 

 

Burderop Down, Wiltshire, 28 juillet 2003

 

          

 

West Kennett, Wiltshire, 29 juillet 2004

 

 

 

 

Woolstone Hill, Oxfordshire, 13 août 2005

 

        

 

Morgan's Hil, Wiltshire, 19 mai 2007

 

 

Etchilhampton, Wiltshire, 15 août 2007

 

 

Le Diable Faucheur

 

Cette gazette anglaise du 17e siècle serait la plus ancienne représentation d'un agroglyphe. Elle contiendrait un témoignage du 22 août 1678 décrivant le travail du diable qui « a dédaigné de faucher l'avoine comme on le fait d'habitude, et l'a coupée en cercles ronds, et placé chaque fétu de paille avec une telle exactitude qu'il aurait fallu plus d'un âge à n'importe quel vitille pour exécuter ce qu'il a fait cette nuit-là. »

 

Les anomalies
Ce qui distingue les vrais des faux Crop Circles

 

D'origine inconnue, ces immenses dessins se forment très rapidement et sans bruit, souvent au passage de petites boules de lumière, un peu partout dans le monde.

 

Les cercles céréaliers expriment une connaissance supérieure à la mathématique 3D.

 

Pliage des plantes

 

Les céréales ne sont pas couchées au sol au hasard : elles sont tressées et empilées les unes sur les autres suivant des couches en tissage, la grande régularité d’alignement des épis parallèles est mis en évidence par les phénomènes optiques d’irisations sur les vues et photos aériennes.

 

    

 

 

Les plantes ne sont pas coupées mais pliées et elles continuent ensuite à pousser (cela ne serait pas possible si les branches étaient cassées).

 

Les céréales ne sont pas piétinées ou écrasées, les tiges ne sont pas cassées, elles sont pliées aux jonctions tubaires par surchauffe, la seule explication donnée par des biologistes à la chose étant un chauffage par un faisceau de micro-ondes. Or les blés continuent à pousser… Ce que nous sommes techniquement incapables de reproduire...

 

 

 

On a parfois aussi observé un phénomène qui pourrait être dû à la présence de substances chimiques dans les cercles. Il arrive en effet que l’on puisse distinguer « l’imprimé » dans les champs pendant une ou plusieurs années : le motif orignal de l’année d’apparition sous la forme d’un changement biologique affectant la culture.

 

Barbury Castel, Angleterre
23 juillet 1999 Formation originale
« Trois bananes dans une panier à fruits »

 

Barbury Castel, Angleterre
Juillet 2000 : Une année après, on distingue nettement la formation de 1999 en raison d’une croissance différente des plantes
à l’intérieur et à l’extérieur de l’agroglyphe
(croissance localement réduite des plantes)

 

La géométrie intérieure de cet agroglyphe montre que les différents éléments de la formation ne sont pas le fruit du hasard. 

 

Des boules lumineuses

 

Concernant le processus d’apparition du cercle lui-même, des centaines de témoignages et des enregistrements vidéo font état de fameuses « petites boules brillantes » de 30 à 40 centimètres de diamètre, discernables à l’œil nu et en plein jour. Ces boules apparaissent et se déplacement au-dessus des champs peu avant que le cercle n’apparaisse.

 

Selon les déclarations des témoins, les végétaux sont aplatis par une sorte de colonne d’air. Ils décrivent comment de la poussière, du sable et d’autres débris sont soulevés, en un mouvement giratoire, puis retombent sur les cultures aplaties des agroglyphes, le tout en quelques secondes.

 

Des experts ont observé plusieurs fois que des tiges déracinées étaient posées sur les tiges couchées, confirmant les déclarations des témoins.

 

"Soudain l’herbe a commencé à se balancer devant nos yeux et s’est couchée en spirale dans le sens des aiguilles d’une montre, comme quand on ouvre un éventail de dame."

 

"Subitement, dans une violente rafale, le vent nous écarta du sentier et nous entraîna dans le champ de blé. C’était très effrayant. Quand nous avons baissé les yeux, nous avons vu qu’un cercle se formait autour de nous. Cela n’a duré que deux ou trois secondes."

 

Des objets légers non identifies ont été enregistrés à plusieurs reprises sur vidéo. Ces observations n’ont pas été faites seulement en Angleterre, mais aussi en France, au Japon, en Australie, aux États-Unis, etc.

 

Des sifflements étranges

 

On dispose aussi de témoignages sur les bruits qui accompagnent la formation d’un cercle. Ils ressembleraient parfois au bourdonnement que l’on entend à proximité des lignes électriques à haute tension. D’autres fois, ce serait un sifflement, plus ou moins aigu, comme une flûte de pan.

 

"Tout à coup, mon attention fut attirée par une lumière qui était apparue de nulle part. C’était à environ 100 m, directement devant nous. Stupéfiés, nous sommes restés debout, à contempler cette lumière orange, de la taille d’un ballon de football, qui restait immobile, une quinzaine de mètres au-dessus du sol. Après un instant, qu’on peut estimer à 5 secondes, la lumière commença à descendre lentement. 5 secondes plus tard, elle était descendue d’environ 3 mètres et elle était devenue invisible…"

 

 

 

 

 

Problèmes électroniques et magnétiques

 

Lorsqu’on se rend sur un cercle tout juste fait, tous les appareils électroniques ont une fâcheuse tendance à tomber en panne (et les piles se déchargent presque instantanément).

 

Des mesures prises ont permis de déceler de fortes anomalies magnétiques et électrostatiques, présence d’un puissant champ électromagnétique à l’intérieur des cercles, plus intense en allant vers le centre (ce phénomène est bien évidemment absent des faux cercles).

 

Malaises

 

Nombreux sont les malaises ressentis par les visiteurs : vertiges, maux de tête, nausées, picotements, etc.

 

Étrangement, les malaises s’intensifient à l’intérieur de la formation (plus on va vers le centre) et disparaissent dès qu’on en sort. Les symptômes semblent se manifester surtout dans les cercles récents (du jour même) et donc que la source des anomalies semblent se dissiper avec le temps.

 

 

Les motifs des Crops Circles

 

Une des caractéristiques des agroglyphes, c’est que les bords des dessins sont francs et la limite des dessins est parfaitement régulière.

 

Différentes sortes d’agroglyphes

 

On peut distinguer plusieurs types d’agroglyphes. Certains dessins sont nettement géométriques qui vont du rond tout simple aux structures symétriques décoratives apparentées à la cristallotechnie (flocons de neige). D’autres ne sont pas symétriques et ressemblent parfois à des « cartes du ciel ».

 

    

 

Avebury, Wiltshire, 10/11 août 1994

 

 

Alton Barnes, Wiltshire, 17 juin 1996 - Structure d’ADN

 

 

West Kennett, Wiltshire, 7 juin 1997

 

      

 

Stonehenge, 9 juin 1997, flocon de neige

 

 

East Field, Wiltshire, 21 juin 2001

 

 

Highclere, Hampshire, 21 juillet 2002

 

      

 

East Field - Alton Barnes, Wiltshire, 15 juillet 2003

 

 

Hackpen Hill, Wiltshire, UK, 2003

 

 

Adam's Grave, Wiltshire, UK, 2003

 

      

 

St. Stephen's Down, Corhampton, Hampshire, 20 juin 2005

 

 

Cuxham, Oxfordshire, 28 juin 2005

 

 

Telegraph Hill, Hampshire, 26 juin 2005

 

 

Uffington (cheval blanc), Oxfordshire, UK, 2006

 

    

 

Milk Hill, Wiltshire, 22 juillet 2006

 

 

Yatesbury, Wiltshire, 1er juin 2007

 

 

West Kennett, Wiltshire, 25 juillet 2007

 

 

Avebury Avenue, Wiltshire, 8 mai 2008

 

      

 

Barbury Castle, Wiltshire, 1er juin 2008

 

 

Barbury Castle, Wiltshire, 1er juin 2008

 

 

Furze Knoll, Wiltshire, 20 juin 2008

 

    

 

West Wood, Wiltshire, 17 juillet 2008

 

 

Barton Le Clay, Bedfortshire, 14 août 2008

 

27 juin 2009
Southfield, Alton Priors , Wiltshire
30 juin 2009
Milk Hill Addition, Alton Barnes, Wiltshire

 

    

 

Silbury Hill, Wiltshire, 5 juillet 2009

 

Différentes sortes d’agroglyphes (suite)

 

Il existe aussi des structures libres, moins communes et plus inventives, ressemblant dans certains cas à desorganisations naturelles, telles que des détails agrandis de tissus vivants. Une des plus intéressantes parmi ces structures est celle qui a été baptisée Le serpent (Hungerford, UK,1991)

 

Hungerford, UK, 1991 (Le serpent) Alton Barnes, UK, 1999

 

        

 

Milk Hill - Alton Barnes, Wiltshire, 25 juin 2004

 

          

 

 Waylands Smithy - Oxfordshire, 29 mai 2009

 

 

Little London, Yatesbury, Wiltshire, 3 juin 2009

 

 

Que signifient ces Crop Circles ?

 

Agroglyphes et musique

 

Gerald S. Hawkins, ex-président du département d’astronomie de l’Université de Boston a été la 1ère personne qui a su démontrer sans ambiguïté que les cercles de blé étaient bien plus que quelques motifs de taille arbitraire disposés au hasard dans les champs.

 

L’analyse de 25 agroglyphes permis de découvrir une forte correspondance avec les touches blanches d’un piano.Plus tard, les travaux de Hawkins ont été repris par l’anglais Paul Vigay qui a transformé à l’aide d’un programme informatique les motifs géométriques en sons.

 

Pour avoir une idée de la mélodie des agroglyphes, vous pouvez écouter ci-dessous les échantillons musicaux produits par Paul Vigay... qu'elles seraient les mélodies d'agroglyphes beaucoup plus complexes ?

 

Échantillon musical 2 La formation Mandlebrot, 1991
(31 secondes)
Échantillon musical 2 La formation Mandlebrot générée par ordinateur
(60 secondes de la voie)
Échantillon musical 3 La formation Galaxy formation, Avebury Avenue, 1994
(45 secondes)
Échantillon musical 4 La formation Oliver's Castle, 1994
(41 secondes)

 

Eltjo Hasselhoff, un physicien expérimental hollandais 
"Pendant un symposium qui s’est tenu en 1998 à Glastonbury, en Angleterre, Vigay a joué quelques mélodies qui avaient été produites par son programme d’ordinateur. Ce fut une expérience surprenante. Les mélodies étaient particulières et et ne ressemblaient à rien de ce que j’avais déjà entendu ou même que j’aurais pu imaginer, mais elles étaient sans doute très « harmonieuses » et, dans un certain sens, agréables à écouter (…)
Il est intéressant de noter que le même programme informatique ne produisait rien de pareillement agréable à partir d’agroglyphes dont on était sûr qu’ils avaient été fabriqués par des hommes."

 

 

Quelques articles ont été écrits par des amérindiens sur la signification des cercles céréaliers et leurs liens étroit avec la voie spirituelle des amérindiens. Selon eux, ils sont le don d’Êtres d’autres mondes, bienveillants à l’égard des habitants de la terre. Ils pensent que, dans l’ensemble, ces symboles sont particulièrement évolués spirituellement.

 

Les amérindiens ont baptisé les Crops Circles « Starglyphes » car pour eux, ils sont créés par des « peuples des étoiles ».

 

 

La mathématique cachée

 

On a signalé des centaines d’autres motifs qui sont sans la moindre ressemblance avec ce que la nature donne à voir. Est-ce qu’ils sont tous l’œuvre de plaisantins avec des planches à cordes  ?

 

Si la réponse devait être oui, alors pourquoi bon nombre d’agroglyphes révèlent-ils les mêmes anomalies biophysiquesque les simples cercles ?

 

Pourquoi les plantes ne présentent aucun dommage physique, même le colza qui est si fragile ?

 

 

Silverstone Racecourse, Buckinghamshire, 10 juillet 1998

 

 

Green Street - Avebury, Wiltshire, 6 juillet 2003

 

 

Avebury Trusloe, Wiltshire, 13 juillet 2003

 

 

Ogbourne St.George, Wiltshire, 15 juin 2003

 

 

Fort Nelson, Hampshire, 5 juin 2004
Une spirale complexe avec sa version en négatif  !

 

 

East Field - Alton Priors, Wiltshire, 19 juin 2004 

 

 

Savernake, Wiltshire, 28 juillet 2004

 

 

East Field - Alton Barnes, Wiltshire, 3 juillet 2005

 

 

Avebury, Wiltshire, 24 juillet 2005

 

 

Boxley , Kent, 8 juillet 2006
Étoile à 12 branches

 

 

Stantonbury Hill, Somerset, 7 juillet 2007

 

 

Savernake Forest, Wiltshire, 8 juillet 2006

 

 

Windmill Hill, Wiltshire, 22 juillet 2006

 

 

South Field, Wiltshire, 29 juillet 2006

 

 

Everleigh, Wiltshire, 6 juin 2007

 

 

Westbury Hill, Wiltshire, 14 juin 2007

 

 

Chute Hill, Wiltshire, 26 juillet 2007

 

 

The Ridgeway, Wiltshire, 15 juin 2008

 

 

All Cannings, Wiltshire, 30 juin 2008

 

 

Cherhill, Wiltshire, 7 juillet 2008

 

 

East Kennet, Wiltshire, 21 juin 2009

 

Considérations mathématiques

 

Le 7 juillet 1996, une extraordinaire formation est apparue devant le monument mégalithique de Stonehenge : un immense agroglyphe de 115 mètres de long et de 151 cercles nommé "Julia Set". Ce cercle serait apparue entre 30 et 45 minutes selon les témoignages : un pilote d’avion aurait survolé le site de Stonehenge vers 17h/17h30 alors que le champ était normal et il serait repassé vers 18h en apercevant avec étonnement le cercle céréalier.

 

 

Stonehenge, 7 juillet 1996, Julia Set

 

Cette formation fut appelée « Julia set » (Spirale de Julia) du nom du mathématicien français du 19e siècle qui a travaillé sur les fractales. On nomme fractale, une courbe ou surface de forme irrégulière ou morcelée qui se crée en suivant des règles particulières impliquant une homothétie interne.

 

Il existe de nombreux types de séries de Julia et la difficulté est d'identifier les équations mathématiques pour ce modèle particulier. Dans de nombreux cas, les ensembles de Julia sont représentatifs de l'équilibre entre l'ordre et le chaos.

 

 

 

Coïncidences  ?

 

  • La formation "Julia Set" est apparue le 7 juillet 1996

  • Le mois de juillet est le 7e mois de l'année

  • 1996 = 1+9+9+6 = 25 soit 2+5 = 7

  • Le pilote, David Kingston, qui a découvert l’agrogyphe a dit qu’il survolait le site de Stonehenge pour… la 7e fois !

  • Une gigantesque forme spiralée de 151 cercles… 151 = 1+5+1= 7

  • La spirale est composée de 25 grands cercles (2+5 = 7) dont les surfaces sont décroissantes

 

 

Avebury Trusloe, Wiltshire, 30 juillet 1996
Une version plus grandiose de la spirale de Julia appelée le Triple Julia  !

 

Agroglyphe et calendrier Maya

 

Le 3 août 2004 en Grande-Bretagne (près du site de Stonehenge), un agroglyphe extrêmement élaboré a été découvert dans un champs. Désigné par de nombreux spécialistes comme « Le crop circle de l’année », il aussi grand qu'un terrain de football.

 

 

Opposite Silbury Hill, Wiltshire, 3 août 2004

 

Baptisé par certains « Jour du Destin », « Jugement Dernier » ou encore « Fin des Temps », ce majestueux agroglyphe de plus de 150 m de diamètre fait directement référence au calendrier Maya et à ses symboles.

Le cercle de récolte présente sur son pourtour une suite binaire bien connue des anthropologues spécialistes de l’Amérique précolombienne. On en retrouve notamment des éléments sur le socle circulaire d’une statue du 16e siècle représentant le dieu aztèque Xochipilli et découverte dans les années 1850 sur un versant du volcan Popocatépetl, près de Tlamanalco au Mexique.

Steve Alexander, un expert qui a photographié des centaines de cercles de récolte à travers le monde, commente cette incroyable formation :
"C'est le cercle de récolte le plus complexe que j'ai jamais vu ! Je sais qu'un tas de gens pensent que tous ces cercles sont faits artificiellement par la main de l'homme, mais pour celui-ci c'est très peu probable. Cela prendrait des jours pour réaliser un dessin aussi gigantesque : or ce cercle est apparu en une nuit  !"

 

 

Socle de la statue de Xochi Pilli Détail de la formation de Silbury Hill du 3 août 2004 

 

Le chercheur britannique C. Lewis a travaillé sur le fonctionnement du système de mesures utilisé dans les ancienscalendriers mayas et aztèques et son adaptation au cercle de Silbury Hill. Selon lui, il ne fait aucun doute que le diagramme figuré sur ce Crop Circle d’un genre tout à fait nouveau indique une sorte de compte à rebours sur une minuterie en forme « d’horloge-calendrier » inspirée du modèle maya. Chaque carré interne valant 130 ans, la position de l’aiguille sur le dernier carré indique qu'il nous reste un peu plus de 5% de ces 130 ans à parcourir, soit environ 8 années. Or, si l’on ajoute environ 8 années à août 2004, on tombe à peu près exactement sur l’échéance du 21 décembre 2012 correspondant à la fin du calendrier maya.

 

 

Wayland's Smithy, Wiltshire, 9 août 2005
Un an plus tard, dans la même région, un nouvel agroglyphe apparaît, une copie simplifiée du calendrier maya

 

 

Beacon Hill, Hampshire, 1er août 2004, Les dauphins

 

Quel message  ?

 

En juillet 2002, sous la pression du gouvernement Bush, l'Administration Nationale Océanographique et Atmosphérique (NOAA), a décidé d'exempter pendant 5 ans la marine US des règles internationales de protection des cétacés visant l’interdiction de certains types de sonars. Désormais, la marine américaine peut utiliser des sonars à basse fréquence pour la détection sous-marine, malgré les risques encourus par les dauphins, baleines et autres cétacés. Ces sonars sont destinés à repérer à longue distance les nouveaux types de sous-marins dits silencieux. 

 

 

Les 2 navires militaires qui en sont déjà équipés possèdent un moteur très bruyant (l'équivalent d'un réacteur de Boeing 747 au décollage) et émettent des signaux puissants sur les fréquences que les dauphins et les baleines utilisent pour communiquer entre eux et se repérer lors de leurs déplacements. Ces ondes peuvent provoquer deshémorragies internes chez les baleines dans un périmètre de plusieurs dizaines de kilomètres, et même si leurs effets s’estompent au-delà, elles parcourent de très longues distances et sont capables de perturber les migrations de cétacés à plusieurs centaines de kilomètres à la ronde.

 

Quelques jours après les premières émissions d’infrasons effectuées avec ces deux sonars, et au moment du lancement d’un programme visant à équiper d’autres navires de guerre américains de sonars encore plus puissants et encore plus dangereux pour les cétacés, apparut en Angleterre, ce fameux agroglyphe.

 

 

Un an après, en mai 2005, on voit la formation réapparaître dans le champs :

 

 

La fleur de colza est très fragile or, si on peut voir que les fleurs sont parfaitement rangées et elles sont pliées, non cassées...

 

 

En étudiant de plus près l’agroglyphe, on constate qu'il est bordé par des groupements de 3 cercles. Si l'on fait le compte de ces groupements, on arrive au nombre de 13 et ce de chaque côté de la formation. Juste sous ces groupes de 3 cercles, il y a des paires de cercles. Ces derniers sont au nombre de 7, là encore, de chaque côté. Si l'on fait le compte des carrés unitaires qui sont à la périphérie du symbole étudié au point n°6, on trouve 7 carrés à gauche de la formation et 7 autres à droite. Ces carrés sont eux-mêmes issus de 4 groupes composés de 4 carrés Toute cette formation est répartie équitablement de chaque côté d'un axe imaginaire sur lequel viennent se fixer 3 cercles concentriques.

 

La piste extraterrestre

 

En 2000, un agroglyphe est apparu près de l’antenne parabolique de Chilbolton (UK)…

 

En étudiant de plus près l’agroglyphe, on constate qu'il est bordé par des groupements de 3 cercles. Si l'on fait le compte de ces groupements, on arrive au nombre de 13 et ce de chaque côté de la formation. Juste sous ces groupes de 3 cercles, il y a des paires de cercles. Ces derniers sont au nombre de 7, là encore, de chaque côté. Si l'on fait le compte des carrés unitaires qui sont à la périphérie, on trouve 7 carrés à gauche de la formation et 7 autres à droite. Ces carrés sont eux-mêmes issus de 4 groupes composés de 4 carrés. Toute cette formation est répartie équitablement de chaque côté d'un axe imaginaire sur lequel viennent se fixer 3 cercles concentriques.

 

 

Outre le fait que de nombreux témoignages font état d’apparitions d’OVNI à proximité des cercles céréaliers, le 20 juillet 2001 toujours près de l’antenne parabolique de Chilbolton, deux agroglyphes géants sont apparus côte à côte… et ils ne peuvent laisser indifférents…

 

Un des agroglyphes représente le message radio envoyé dans l’espace en 1974 grâce au télescope Arecibo, soit 27 ans plus tôt ! Ce message radio électrique, écrit en code binaire, avait pour but de présenter notre humanité à une éventuelle intelligence extraterrestre, quelque part à 22 800 années-lumière de la terre…

 

 

 

 Chilbolton, Hampshire, 21 août 2001, Transmission Arecibo 1974

 

C’est donc avec stupéfaction que l’on a découvert ce 20 juillet 2001 la réponse à ce message sous la forme d’un cercle céréalier rectangulaire dont les segments constituent une écriture cryptée exactement de la même manière que le message d’origine ! Aucune explication n’a été fournie par les astronomes de Chilbolton qui ont même prétendu pas avoir aperçu le cercle céréalier !!!

 

 

Les chercheurs britanniques ont pu « lire » les informations « gravées » dans le cercle. Il y avait quelques variantes par rapport au message d’origine :

 

  • La liste des nombres atomiques correspondant aux éléments primaires indispensables à la vie terrestre comportait un nouveau nombre, le 14, qui désigne le silicium.

  • La structure de l'ADN de l'homme était également modifiée (deux fois plus court).

  • La silhouette humaine est remplacée par une silhouette alien dont la taille est d’environ 1 mètre.

  • Le nombre indiquant la population de la planète était passé de 4,3 milliards à 17 milliards.

  • Le système planétaire est modifié.

 

 

Chilbolton, Hampshire, 21 août 2001

 

Le 2e agroglyphe représente un visage humanoïde (identifié comme non humain d’après des études morphologiques).

 

    

 

Chilbolton, Hampshire, 21 août 2001

 

Un an plus tard, le 15 août 2002, dans un autre champs de Chilbolton, surgit un gigantesque cercle représentant un alien de type gris « tramé » et semblant nous tendre un disque dont les multiples segments constituent également un langage. Cette fois, il s’agit d’un simple code ASCII et le message est rapidement décodé.

 

 

Chilbolton, Hampshire, 15 août 2002

 

Cette fois, il s’agit d’un simple code ASCII et le message est rapidement décodé :

 

"Prenez garde aux porteurs de faux cadeaux et aux promesses non tenues.
Beaucoup de douleur, mais il est toujours temps. Il y a du bon là-haut.
Nous nous opposons à la tromperie.
Fin de transmission."

 

20 février 2009 : 2 des principaux experts en Crop Circles meurent le même jour

 

Je voulais ajouter cette information importante et triste à mon article sur les Crop Circles. 

 

Le 20 février 2009, deux des principaux experts en Crop Circles sont décédés...

 

Le premier, David Kingston était un enquêteur de terrain qui luttait depuis déjà plusieurs mois contre un cancer. Il avait commencé ses recherches dans les années 80 et était connu pour être travailleur infatigable et à la recherche de la vérité.

 

Le second, Paul Vigay, celui là même qui a révolutionné le monde des Crop Circles en transformant à l’aide d’un programme informatique les motifs géométriques des agroglyphes en sons (il était informaticien de profession). Il était l'organisateur de nombreuses conférences en Grande Bretagne, aussi bien sur les Crop Circles que sur les OVNIs.Bizarrement, son corps a été retrouvé sans vie, dans l'eau, sur les côtes de Southsea, près de Portsmouth, décédé à l'âge de 44 ans. Bien que n'ayant pas précisé les causes de sa mort, la police a déclaré que les circonstances de sa mort ne semblaient pas suspectes...

 

David Kingston
Son site Web : www.thecropcirclewebsite.50megs.com
Paul Vigay
Son site Web : www.cropcircleresearch.com

 

Si vous souhaitez prendre connaissance de cet article (en anglais) annonçant la mort de ces deux hommes, vous pouvez cliquer [ICI].

 

Conclusion de YellowGirl

 

Au vue de ces recherches, on peut en tirer les conclusions suivantes :

  1. L’hypothèse simpliste selon laquelle tous les agroglyphes sont l’œuvre de plaisantins ne suffit en rien à expliquer toutes les observations qui ont été faites.

  2. Le phénomène des agroglyphes est souvent ridiculisé à tort et largement sous-estimé dans sa complexité (la vraie nature du phénomène des agroglyphes est inconnue ou peu connue du grand public).

  3. De petites sources de radiations à caractère électromagnétique (notamment les boules lumineuses dont l’origine reste inconnue) sont directement impliquées dans la création de certains agroglyphes.

  4. Des messages (que nous avons besoin de comprendre) nous sont envoyés par des "messagers" inconnus, extra-terrestres.

 

Qui sont les créateurs des Crop Circles ? Et pourquoi des messages dans les champs ? Dans quels buts ? Que veulent nous dire ces mystérieux messagers ? Pourquoi avons-nous tant de mal à comprendre et à déchiffrer la symbolique des agroglyphes ? Bien des questions toujours sans réponse mais il n'en reste pas moins que le phénomène des Crop Circles est tout à fait fascinant, tant pour les anomalies inexpliquées qui les accompagnent que pour les agroglyphes en eux-mêmes qui dégagent quelque chose de merveilleux et souvent presque divin.

 

N'hésitez pas à consulter régulièrement les superbes photos des Crop Circles prises par Lucie Pringle
(Attention, les "faux" Crop Circles faits par les hommes sont aussi intégrés à son site) :
www.lucypringle.co.uk/photos/

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.